Avis des lectrices, des lecteurs, des blogs...


Message, 9 septembre 2020

Bonjour,

C'est lors de votre passage, le 13 juillet, à Pont-Audemer que j'ai craqué pour votre roman "L'école des rives". Cela tombait bien, c'était le jour de ma fête !
J'ai beaucoup aimé cette tranche de vie de Jules et de son ami Marius. J'ai été transportée. De plus, vous semblez très bien documenté sur la ville de Rouen des années 30.
Philippe d'A...

Mail, 23 août 2020. Lecture de Louise des ombres. (extraits d'un long et passionnant retour de lecture)

J’ai beaucoup aimé l’énergie de votre style. Votre humour, noir parfois, jubilatoire. L’emploi de l’argot, des expressions populaires. Certaines que je n’avais pas entendu depuis longtemps comme « on n’est pas au bal de la reine Mathilde ».

 

Il y a aussi des phrases qui claquent, brèves mais profondes qui nous renvoie à des sentiments intimes.

 

En ce qui me concerne, avec le temps,  le style, la saveur des mots,  sont devenus aussi important que l’intrigue.

 

La scène de course poursuite sur le pont de Normandie est palpitante.

 

L’arrière-plan historique et géographique m’a passionné. (L’épave, l’histoire des naufrageurs, le port du Havre, le Mascaret sur le fleuve…). Ainsi que vous me l’aviez dit, vous essayez de ne pas faire de trop grandes descriptions. Je vous confirme  que les descriptions sont bien dosées et concourent à dire quelque chose de l’histoire, à instaurer la bonne atmosphère au bon moment.

J’ai beaucoup lu et ce qui est indéniable est que votre style n’est pas banal, il ne ressemble à aucun autre et il contient des fulgurances qui font mouche. Dès les premières pages, on est pris par le rythme.

Nathalie L.

 


Mail, le 17/07/20.

Bonsoir Monsieur,

Je viens de finir L'affaire rouge Turner.
Votre privé est plutôt attachant et me fait penser au commissaire de Fred Vargas.
Merci pour votre créativité avec notre région pour toile de fond.
A bientôt.
Ghislaine L, Evreux.

Message facebook, le 07/06/20:

Je remercie le confinement de m'avoir fait connaître Yvan Michotte !
2ème livre lu en peu de temps. Impossible de décrocher. Un suspens, une intrigue à vous couper le souffle. Un chapitre fini en appelle un autre. Intrigue rondement bien écrite.
Agathe et Pastorius, des personnages aimants, au grand coeur, détectives hors du commun.
Une super visite du Cotentin entre Tatihou, Saint Marcouf, la Tour de la Hougue.
J'ai bien envie d'y aller faire un tour.

J'ai adoré. Hâte d'acquérir de nouveaux ouvrages.

"J'IRAI BRÛLER TES LARMES" = "MORTELLE HISTOIRE EN COTENTIN "


Message Facebook, 08/05/20, Reynald Collot.

"J'irai brûler tes larmes" est le dernier né d'Yvan Michotte. Une enquête du privé Pastorius et sa complice Agathe.
On pourrait le compare à un diesel (le livre pas Pastorius), le temps de planter le décor et de nous faire visiter St Vaast la Hougue (nord-est à la pointe du Cotentin). Mais quand le moteur est chaud, alors là ça déroule et un c'est un vrai plaisir de tourner les pages pour découvrir le fin mot de l'histoire qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.
Yvan Michotte ne se cache-t-il pas derrière Pastorius, à voir !
Ce polar a été acheté pendant le confinement directement auprès de l'auteur et en plus il était livré port gratuit et un masque de surcroît. Cool, vous pouvez le faire également en allant sur le site " https://www.lecargoimaginaire.fr " et vous deviendrez un lecteur masqué (lol)


Message facebook, 18/03/20, A.

Bonjour, je viens de terminer "l'école des rives". Oui, c'est un livre qui fait du bien. Vraiment très agréable à lire ; Jules, très attachant mais aussi tous les autres personnages; je leur trouve aussi un peu de poésie; dans la morosité ambiante, ce sont des bouffées de fraîcheur et d'optimisme. Bonne journée à vous.

A.


Message facebook, 28/02/20, de Ludivine B:

4 livres sur 5 pour les aventures de Pastorius d'Yvan Michotte 🙂

Après J'irai brûler tes larmes
Louise des ombres
J'ai continué ma lecture avec
42 rue des mômes et
L'affaire rouge Turner.

Verdict, j'adore l'univers dans lequel nous emmène l'auteur.
Une intrigue et un peu d'Histoire sur la région pour un résultat au TOP👍👍👍

J'attends la suite avec impatience

Belle journée

L.B


Voilà Aurore au pays des livres, blogueuse sur facebook, qui nous livre tout le bien qu'elle pense de J'irai brûler tes larmes !!! Merciiiii Aurore !!!


10 Février 2020: L'école des rives

Bonsoir. Nous nous sommes rencontrés au Super U de St Romain. Je viens de terminer la lecture de : l'école des rives. J'ai beaucoup aimé... J'ai retrouvé dans cette lecture les récits de mes grands parents le soir sur les marches du perron quand mes soeurs et moi, en pyjama, les écoutions la bouche ouverte ! Les aventures de mes oncles enfants... de mon père plus jeune mais toujours derrière eux... Il me reste à lire 42 rue des mômes. Je suis ravie ! Bonne continuation à vous.  V.


31/01/20:

Et de 2, j'ai terminé hier soir Louise des ombres. Une autre aventure de Pastorius et Agathe d'Yvan Michotte😊Et comme pour j'irai brûler des larmes, ce fût un réel plaisir de lire cette intrigue policière. J'ai hâte de commencer 42 rues des mômes. Je crois 🤔 même que je vais aller commander les 2 autres histoires de Pastorius rouge Turner et GI's tombeau à la librairie.

L.B


30/01/20:

Voici l'avis de Thierry Jacquinot concernant J'irai brûler tes larmes. On se connaît bien, et l'ami dit ce qu'il pense sans sortir la brosse à reluire donc grand merci à toi, ô grand sage breton:

Bonjour mister Y !! Voilà ! Je viens à l’instant de finir la dernière enquête d’Agathe et Pastorius !! Cela ne m’a pas pris longtemps vu que je me suis fait happer par cette histoire ! Impossible de décrocher !! Donc je te félicite pour ce scénario incroyable ! Et en effet, je te rejoins sur le fait que « J’irai brûler tes larmes » est le meilleur pour le moment !!


Message du 29/01/20: J'irai brûler tes larmes

 

Pour cette nouvelle enquête, Agathe et Pastorius nous emmènent dans le Cotentin.
Une jeune fille, Camille, est morte assassinée 2 ans auparavant au large des îles Saint Marcouf. Depuis, sa soeur Blanche, anéantie, vit quasi recluse sur l'île de Tatihou (non, non, nous ne sommes pas en Polynésie mais en Normandie 🙂). Contactés par un inconnu, nos deux détectives vont partir à la pêche aux indices pour résoudre ce crime impuni et tenter d'aider Blanche à sortir de la folie dans laquelle elle semble sombrer. De multiples interrogations vont rendre cette enquête difficile. Existe-t-il un lien avec le gang de braqueurs hyper violents qui sévit dans les alentours ? Quel est ce sous marin étrange ? et surtout qui était réellement Camille, ange ou démon ?

J'ai été immédiatement attrapée par cette histoire dont le suspense nous tient en haleine. Le rythme d'écriture est soutenu et l'enchaînement des chapitres assez cours contribue à en faire un "page-turner". L'intrigue est prenante et bien ficelée jusqu'à la fin, mais là........ chut !!!!!!!
J'apprécie beaucoup le style d'écriture de cet auteur, empreint de bons mots judicieusement choisis.
Maintenant, me vient l'envie d'aller me promener dans le Cotentin

S.D.M

 


Mail reçu le 27/01/20: J'irai brûler tes larmes

Bonjour, j'ai fini de lire le livre hier. Que dire ? Il est génial. Je ne m'attendais pas à une telle fin. Que de suspens ! Bravo à vous. Sans vous vexer, il est le plus abouti des Pastorius. Pour preuve, je l'ai lu en deux soirs. Je ne pouvais plus m'en détacher. Votre talent grandit au fur et à mesure de vos écrits.

F.S 


Mail reçu le 27/01/20: Louise des ombres
Bonjour Mr Michotte,

 

 

Je voulais juste vous dire que je venais de finir Louise des ombres. Et wahou!! J'ai adoré.

 

  • le sujet : une fille qui recherche son père
  • les émotions de Louise au fur et à mesure de la découverte de son père
  • le suspens rondement bien mené.
  • l'écriture qui vous emmène à vouloir tourner la page pour voir où on va, du coup j'ai lu votre roman en 4 jours.
Une super découverte donc j'ai hâte de découvrir votre nouveau livre.

 

 

Bien cordialement,

 

 

E. P

Mail reçu le 26/01/20, à propos de L'école des rives:

 

Bonjour Monsieur

 

Superbe roman bien écrit et en plus dédicacé !!!!

 

j'avais l'impression de réentendre mes parents et grands-parents raconter leur jeunesse.

Retrouver Rouen et ses environs qu'ils avaient bien connus.C'était génial.

 

Pour cela je vous poste une commande pour connaître d'autres histoires.

 

Cordialement

N.H.

 


14/01/20

Voici la première chronique du blog littéraire Accro aux livres, sur J'irai brûler tes larmes... Et la chronique de Virginie est bien bonne !!


Maud, du blog "Thriller et vous" !!!!!

Octobre 2019.

Bonjour,

L'Affaire Rouge Turner d' Yvan Michotte

J’ai beaucoup apprécié cette découverte. L’ambiance artistique est très présente et renvoie un côté original à l’enquête. Le personnage de Joshua Pastorius, totalement atypique, féru d’histoire, n’est pas aux bouts de ses surprises. Le mélange passé-présents est tout à fait sympathique, de plus le côté « quête de relique-chasse aux trésor » m’a totalement séduite. Une écriture efficace, dynamique, qui ne laisse aucun temps morts au lecteur. Le tout saupoudré de croyances et de quelques superstitions fonctionne à merveille. Un très bon polar que je recommande évidement pour sa fraîcheur et son ingéniosité. J’ai hâte de retrouver Joshua Pastorius dans d’autres aventures.


 

COUP DE CŒUR
MERCREDI 14 NOVEMBRE 2018
Compte-rendu n° 1

Sylvie nous présente le livre d’un écrivain local, Yvan Michotte :
L’école des Rives

Nous nous retrouvons dans le Rouen des années 1925 – 1935, le port avec le pont transbordeur, les quais sur lesquels sont déchargées les marchandises arrivant de là-bas, très, très loin au-delà des mers où se rend régulièrement le père de Jules, capitaine d’un cargo, pendant de longs mois.
Jules, garçon de dix ans, nous fait découvrir les rues tortueuses de Rouen menant vers les quais à l’activité incessante, la vie aussi des gamins de son âge vivant dans la rue, en bandes, affrontant d’autres bandes pour une question de territoire.
Dix ans, c’est aussi l’âge des premières vraies amitiés. Jules fera la connaissance de Marius qui, lui, vit dans le quartier pauvre et malfamé de Martainville où il se rendra quelquefois.
La Seine dans ces années-là était le théâtre de multiples évènements commerciaux, mais aussi de loisirs, comme parties de pêche, balades en barques et baignades.
Un retour en arrière plein de poésie. Une écriture tout en finesse et tendresse, légère comme le rire de Jules.
Un livre que nous recommande chaleureusement Sylvie, en précisant que c’est un « petit bijou ».
D’ailleurs, je peux vous l’avouer, car je sais que cela restera entre nous, Sylvie à eu un vrai « coup de tendresse » pour le petit Jules.


16/11/18
Bonjour Yvan,

 Nous nous sommes rencontrés à l'exposition du Québec au Grand Quevilly et, votre roman "L'école des rives", conseillé par vos soins, a été un beau voyage dans le temps.

 Vous m'avez demandé une "critique", je vous la livre ci-dessous:

 L'école des rives.

 Bien que ce roman soit à la portée de tous, j'ai apprécié l'écriture aiguisée qui valide un savoir faire, peut-être pour faire savoir….Sans trop se lâcher.

 Yvan Michotte nous embarque en voyage, porté par la Seine, dans un temps passé où les valeurs d'un homme se gagnaient pour être la clef de voûte de sa vie.

 Tout est réuni, l'amour, beaucoup d'amour, de la pudeur, de la fierté, de la besogne, de la confiance, du courage et….des secrets.

 Telles sont les valeurs de ce temps qui construisaient un homme. Je ne ferai aucune comparaison avec l'enfance d'aujourd'hui car il me semble que nous tomberions de Charybde en Scylla.

 Nous aimerions après lecture, que ce passé se conjugue au futur, armé des valeurs qu'il représente.

 Celles qui font comprendre l'existence, accepter les différences et même respecter le vainqueur sans devenir pour autant son vassal.

 On y frôle aussi les premiers amours, l'impacte d'un émoi sans discrimination.

 Plus personnellement, cette histoire a fait ressortir des cicatrices dont je suis propriétaire. Elles ont refait surface et m'ont transporté dans ma propre jeunesse où, moi aussi j'ai voulu plus que tout être un membre de la bande. Jules a su, à quarante ans d'intervalle, me faire revivre une partie de mon enfance.

 Comme je m'improvise critique à votre demande, faut-il absolument trouver le bémol?...Non!

 Le hasard fait parfois bien s'enchaîner les choses car, à l'heure où j'écris cet email, ma femme Isabelle me montre un article du Paris Normandie d'hier, concernant "Le petit Jules au salon du polar". Très content de pouvoir prochainement suivre Jules, au front si populaire (cicatrice), je vous adresse, Yvan, et non Yann comme l'erreur dans l'article, ma très sincère sympathie.

 Thierry Fres.

 


21/10/18

La blogueuse Vérone, du blog Les patchoulivres de Vérone a adoré L'école des rives !!!!!! Oh merciiii !!!

Découvrez sa belle critique en cliquant ci-dessous:


18/10/18

Une nouvelle et très belle critique de L'école des rives !! Merci !!!!

 

Je viens de terminer la lecture de L’école des rives. J’avais lu vos précédents ouvrages, j’avais, en général, bien aimé, surtout Louise des ombres. Là, j’ai véritablement adoré. C’est bien mieux. Les personnages sont très attachants, le monde des années 1930 est très bien reconstitué. Vous viviez à cette époque, ce n'est pas possible ?

 

Je m’imaginais franchissant le pont transbordeur. Je vivais chaque moment avec bonheur et intensité. Je vous félicite pour ce bel ouvrage. Et, même si le livre se termine en feu d’artifice avec une véritable fin, écrivez la suite, ce serait formidable. Merci beaucoup.

 

G.M.

 


17/10/18... L'une des premières lectrices de L'école des rives me

livre son ressenti, merci madame K :

Bonjour Monsieur,
Je tenais à vous remercier pour votre merveilleux livre" L'Ecole des Rives" que j'ai lu avec un réel plaisir.
Votre livre est fort bien écrit.
J'étais vraiment avec vos personnages, j'avais même l'impression par moment, que je ne lisais pas, mais, que vous me racontiez l'histoire de vive voix (bizarre non ?)
Également, en lisant votre livre j'ai éprouvé, dans certaines situations, une douce nostalgie du temps passé.
Merci.
J.K.


Une critique juste et positive de 42 rue des mômes, sur le blog Les patchoulivres de Vérone, merci Vérone.


Un bonne critique de Louise sur le blog Delph la bibliovore, avec ses points positifs et négatifs !! Juste et vrai !! 


Une critique coup de coeur de Louise des ombres sur le blog Ma fabrique de polars


Chouette critique de Louise des ombres du blog Mel lectures :




Blog: Les lectures de l'oncle Paul, critique Qui va bien de Louise des ombres (attention, intrigue en partie dévoilée au début, voir la critique à la fin)

Pour Louise des ombres, une critique du blog "Les lectures de l'oncle Paul" qui fait du bien tout partout, je cite : "Le premier réflexe du lecteur est d'être dubitatif au début de sa lecture. Et au fur et à mesure qu'il progresse, il est conquis. En effet, Yvan Michotte a assimilé les trucs et astuces de grands feuilletonistes et romancier du début du XXe siècle, en incorporant à son récit retournements de situation en nombre, faux-semblants, substitution d'identité et autres thèmes qui firent des succès durables. Les épisodes s'enchainent inexorablement jusqu'à un final... renversant !
Un roman prometteur et un auteur à suivre."
Yep, moi je dis trois fois oui !!
Pour lire l'article entier cliquez sur le bouton (attention, l'intrigue est en partie expliquée au début, la critique est à la fin).


Première critique de Louise, yep:


Une première critique de Louise des ombres sur le blog: Les Patchoulivres de Vérone. Elle rend bien compte de l'atmosphère générale du livre. C'est un roman policier qui prend son temps et tricote implacablement sa toile, bah c'est vrai quoi !!

 


On tue davantage par temps de neige:

Vérone Lix'elle nous dit ce qu'elle en pense.....Oh !!!!!!!!! yes:
POlar terminé ... Quel Dommage !! J'aimerais rester dans cette ambiance ... quels bonsss moments ... beaucoup d'émotionssss ... polar déjanté, drôle certes mais pas que ça ... une fois "l'esprit grand ouvert" on se laisse bercer et guider par l'ambiance un peu surréaliste mais tendre, touchante et émouvante !! La relation Kowski / Luc apporte une belle douceur, simple et sans artifice !!
Un polar avec une vraie histoire, un vrai suspens ... Le dénouement est étonnant et surprenant ... On reste en haleine et on dévore les dernières pages avec BONHEUR !! Oui ce livre est un vrai BONHEUR ... !! et je l'ai adooooré !!

 

Ophélie C nous donne son avis éclairé sur On tue davantage par temps de neige
Avis aux potentiels lecteurs de ce livre :
Attention, vous allez rentrer dans un univers complètement loufoque : le cerveau d’un auteur.
Le fil d’Ariane : les péripéties d’un détective victime d’une tentative de meurtre…En cherchant qui en veut à sa peau, il va se trouver confronté à Dark Vador et son armée de femmes en chaleur. Heureusement pour lui, il rencontrera dans sa quête une femme prénommée Luc ainsi qu’une chanteuse à testostérone, une baignoire bien remplie et un café au lait repoussant.
Etrange ? Non. Lisez et lâchez prise ! Compatissez au sort des flocons de neige, à celui des caleçons sales, aux hommes frustrés et aux femmes cinglées. Entrez dans les méandres du cerveau de l’auteur, voguez aux vents de ses digressions et gardez le cap ! Car la neige pourrait vous perdre…

Sachez enfin que si on tue davantage par temps de neige, on rit aussi beaucoup plus dans les flocons, donc ayez l’esprit léger, amusez-vous avec ce roman comme je l’ai fait, et découvrez les 50 nuances de Michotte !

Florence S  30/10/13
  Je viens de finir le nouveau roman d'Yvan Michotte. Que dire de plus que les autres critiques ? J'ai beaucoup aimé l'intrigue basée sur l'histoire de la seconde guerre mondiale .
Le mélange polar-espionnage est une bonne idée. Ce roman est plus osé que le précédent avec des scènes assez, comment dire, un peu chaudes.
Le personnage de Pastorius se dévoile un peu plus dans ce roman.
Très bon roman.
Florence S.
 
Bonne continuation à toi pour les prochains romans à venir.
Le blog mot-à-mots donne son avis sur GI's tombeau:
 
 

Mon avis :

Cette intrigue me tentait bien : se déroulant en France et même en Normandie, sur fond de guerre maritime, avec un détective privé récurrent (même si je n'ai pas lu sa première aventure).

Ce roman se lit bien, malgré quelques facilités de la part de l'auteur qui n'échappe pas à certains clichés. Dommage.

Auteur qui n'a pas oublié une part de sexe torride. Pourquoi pas, ne jouons pas les vierges effarouchées.

En revanche, j'ai trouvé que les personnages manquaient un peu de relief, les scènes d'action se déroulent à la va-vite. Pour moi qui suis une habituée des polars, j'ai été un peu déçue.

Ceci dit, l'intrigue est intéressante. Sans grande révélation toutefois sur l'Histoire.

Mon cher et tendre, qui l'a lu également, avait trouvé rapidement le coupable (et pas moi...). Quel homme !

12/10/13       Nicolas G       GI's tombeau

 

Une deuxième enquête de Pastorius en Basse-Normandie cette fois. Les paroles d'une chanson disaient " cigarettes, whisky et petites pépées" : Elles pourraient être l'adage de Pastorius dans une enquête à suspense, toujours bien documentée et au style agréable à lire.
Comme toujours, l'auteur nous livre, dans cet ouvrage, qui dépasse à mon sens les limites du polar, des réflexions sur les travers du monde qui nous entoure.
Dans ce second opus, Yvan se livre un peu plus, pour ceux qui le connaissent, et qui parfois lisent entre les lignes.
Bref une réussite !
 
 
01/10/13       Eric L       GI's tombeau
 
J'adore .... bien écrit, du suspense, du sexe, une intrigue ... tous les ingrédients sont là .... bonne lecture.
 

01/10/13       Frank B       GI's tombeau
 

Comme toujours,  c'est un grand plaisir,
les intrigues vont jusqu'au bout, et nous tiennent
en haleine jusqu'à la dernière page.

Caractères forts, bien typés, ambiance glauque,
mais non dépourvue d'espoir. Un parfum
d'envoûtement se dégage de l'ensemble, et puis
l'enquête est vraiment passionnante.

Enfin les rapports de Joshua et d'Isalie sont vraiment
torrides et complexes ...

Un grand Bravo!  Je l'ai lu, quasiment, d'une traite,
bien amicalement,

Frank
 
04/11/12
 
Bonjour Yvan et bravo pour ce 1er roman policier.....
 
Simple et quand on est rentré dedans, on ne peut plus le décrocher !!! Bien ficelé....J'ai appris plein de choses, c'est important....
 
J'ai d'autant plus aimé que je connais bien le coin pour m'y être promenée; avoir dîné dans une superbe maison dans les bois de l'autre côté de la rive, avoir dîné avec la petite fille d'Hector Malot, qui doit avoir entre 40 et 50 ans....et qui gère le musée....(enfin il y a 10 ans !) dont j'ai oublié le nom...et regardé le bac traverser souvent !!! J'ai même fait partie d'un grand repas de mariage dans le château (??) qui surplombe une des boucles...
Enfin....En 2 mots..J'y étais....A quand le prochain ???
 
 
5.0 étoiles sur 5 excellent 8 septembre 2012
Par maya76590
Premier livre pour ce jeune auteur normand qui est une réussite.
Un tueur en série sévit lors d'une exposition de peinture. Un detective se lance dans l'enquête et se trouve plongé dans l'univers de la peinture et notamment du peintre Anglais William Turner. Ce roman est plein de suspens jusqu'à la dernière page.
A lire absolument.
Amazon logo
 
01/10/12
 
Bonsoir, Yvan,
C'est vraiment très fort, ambiance "Simenonienne",
certes, mais avec un ton personnel, et une écriture
qui me plaît beaucoup. Les personnages sont attachants
et singuliers, et le "privé", on a envie de le revoir, ce qui
est bien, car vous allez, je crois, écrire la suite. Enfin,
j'aime que Turner sous-tende l'action et nous conduise,
de main de maître, jusqu'au "climax", la révélation... de
la coupable!
Il y a dans votre livre un véritable univers, une atmosphère,
comme dirait une certaine dame...
Encore bravo!
Avec toute ma sympathie,

Frank
 
 
20/09/12

Salut Yvan,

Petit commentaire sur ton superbe livre :

 Du début à la fin, nous avons l’impression de mener une enquête haletante avec le détective Pastorius. A travers le livre, on se croirait être à la Bouille, on fait partie de l’histoire !

Les passages de l’histoire de l’Art ne sont pas rébarbatifs, cela donne envie de découvrir et redécouvrir les œuvres de Turner.

Une enquête pleine de rebondissements, de suspens, de suspects potentiels et au final, un assassin que nous ne suspections pas.

Bravo l’artiste !

 

J’attend avec impatience ton deuxième livre.
 
09/09/12
Hello. Fin de lecture. Bravo ! Beau boulot. Je n'avais pas trouvé le coupable. A suivre.
Rud...
 
03/09/12
Le roman de Yvan est super. Grâce à lui j'ai envie de découvrir le village de La Bouille. Pourtant j'habite à une cinquantaine de kilomètres de ce village et je ne l'ai jamais visité.
Yvan nous plonge dans une aventure palpitante. Je l'ai lu en 2 jours. Le suspense est bien présent.  Quelles sont les raisons obscures qui poussent le tueur à commettre de tels actes ? Quel lien avec les meurtres perpetrés en 1832 ? On découvre aussi la peinture de l'artiste Anglais William Turner.
La fin .......Je ne la dirais pas pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte aux futurs lecteurs.
Vivement la suite des aventures de Joshua Pastorius.
En une seule phrase : " à decouvrir absolument".
Florence
 
01/09/12
J'ai adoré Rouge Turner. J'ai dévoré ce polar à l'intrigue très fouillée avec beaucoup de plaisir. Les personnages sont vraiment bien campés et les lieux sont décrits comme dans un film. On se fait très facilement les images de ce que l'on voit. Un très bon livre vraiment. On attend le deuxième opus des aventures de Joshua Pastorius avec impatience.   
Géraldine.
 
31/08/12
Il est midi , je viens de terminer la lecture de Rouge Turner.
Génial ! A l'image des lecteurs du Da Vinci Code qui visitaient les lieux décrits dans ce roman, j'ai envie de suivre les traces de Pastorius à la Bouille.
La description des lieux donne envie, l'intrigue tient en haleine. Le lecteur est plongé entre fiction et réalité historique, avec le désir de devenir lui même enquêteur  afin de déméler l'une de l'autre.
Bref une pure réussite, mais je ne suis pas écrivain et les mots me manquent pour dire tout le bien que je pense de ton roman.
Nicolas.